Manuel Valls est-il libéral ?

Oh non ! Il est peut-être un peu moins rouge sur l’économie que certains aux PS, mais c’est une incarnation de la gauche autoritaire. Être « libéral » ça ne se résume pas à vouloir la fin des 35 heures…

 

Salut, crois tu que Valls sera le Thatcher français, capable de réforme et de réintroduction du marché ? N’est ce pas dérangeant que quelqu’un nommé premier ministre clame haut et fort son engagement en faveur d’un pays étranger: Israël ? Cela donne un côté néo-conservateur non ?

Je vois mal un gouvernement sous Hollande faire de vraies réformes. Il n’a pas été élu pour cela. Et si Valls veut avoir la moindre chance d’être calife à la place du calife, il ne pourra pas se mettre le peuple à dos avec la moindre austérité.

 

Valls est quand même contre les 35h, pour un allègement des coûts des entreprises, promoteur de la règle d’or budgétaire. Il est donc quand même libéral. Même le président de votre parti libéral l’a soutenue pour la primaire du PS !

  1. Être pour/contre les 35 heures n’est pas la ligne de démarcation entre libéralisme et socialisme… une réforme réellement libérale serait de laisser les entreprises décider du temps de travail (accords de branches ?) par exemple.
  2. Alléger les charges par une TVA sociale, c’est un gros non-non sur le libertaromètre.
  3. La règle d’or est non seulement un élément de bon sens, c’est aussi un point central du keynésianisme (déficit en période de récession, équilibre en période de croissance).

Et je mets de côté son bilan intolérable vis-à-vis des immigrés.

Dire 2-3 trucs pour faire plaisir aux entreprises, ce n’est pas être libéral.