Comment résoudre le problème des monopoles ?

Certains penseurs libertariens, à l’instar de Milton Friedman, considèrent que dans une économie libres les monopoles sont temporaires. Comment expliquer la situation de Microsoft avec Windows qui a si longtemps monopolisé le marché ?

Le monopole de Microsoft est resté temporaire. Je ne vois pas où Friedman a eu tord sur cet exemple.

Les monopoles se forment naturellement quand il y a des ruptures technologiques, puisque pendant longtemps Microsoft a été le seul à proposer des systèmes grand public (de même pour l’iPhone avec les smartphones, même si dans ce cas la concurrence est arrivée plus rapidement). Ensuite, MacOS et Linux ont apporté une certaine concurrence, et aujourd’hui il ne subsiste que le problème de la vente liée sur les ordinateurs portables.

Au passage, il est intéressant de noter que Microsoft a bien profité de commandes juteuses des états (armée, éducation nationale pour ne citer qu’eux) et des brevets logiciels aux USA… Il est communément admis dans la communauté du libre que l’éducation nationale a aussi joué un rôle non négligeable en éduquant les élèves à ne connaître que Windows.

 

Qu’est-ce que vous pensez des polémiques sur Amazon comme quoi elle tue les librairies parce qu’elle est en quasi monopole ? Sachant qu’en plus son patron, Jeff Bezos, est libertarien.‎

Si les libraires n’arrivent plus à suivre, c’est de bonne guerre qu’elles disparaissent au profit de la vente en ligne. Si Amazon fournit un service qui convient mieux aux clients que les libraires, je ne vois aucune raison recevable pour les taxer d’une quelconque façon. Certains libraires se comportent comme des marchands de chandelles sur ce sujet.

Tout n’est pas rose du côté d’Amazon ceci dit, notamment l’optimisation fiscale dont ils bénéficient. Mais si j’étais mauvaise langue, je dirais que notre système fiscal est conçu pour profiter aux gros au détriment des petits.

 

Que penses tu du business model propriétaire comme Apple ou les machines à cafés? Sans l’état, avec ce modèle il n’y aurait pas de concurrence

Il est normal quand une nouvelle technologie arrive de voir les compagnies essayer de s’assurer des rentes en utilisant des chargeurs/dosettes/autres propriétaires. Mais ce n’est généralement pas un calcul intéressant sur le long terme, car les entreprises finissent par se mettre d’accord sur un standard – sauf peut-être les plus grosses, qui jouent sur leur notoriété pour vendre un peu ce qu’elles veulent.

Faudrait-il l’état pour accélérer ce processus ? C’est la question de l’ordo-libéralisme, mais je ne suis pas certain que la réponse soit évidente malheureusement.

 

Que penses-tu de l’ordo-libéralisme, c’est-à-dire de l’intervention étatique pour maintenir la concurrence, en particulier par la Commission européenne (sanction des ententes et abus de position dominante, contrôle des concentrations, contrôle des aides d’Etat…).

Ce sont des institutions qui ont su montrer leur utilité et qui font bon an mal an un bon travail. C’est une bonne théorie en effet.

Si j’avais cependant une critique, elle ne serait pas sur ces autorités de la concurrence en particulier mais sur la régulation économique plus généralement. Si les états ont montré qu’ils pouvaient entretenir la concurrence de la main droite, de la gauche ils créent des monopoles légaux qui sont bien plus difficile à dévisser que les monopoles naturels.

Si l’on pouvait ne garder que les autorités qui font un bon travail ce serait bien, ceci dit. Mais j’ai peur que les monopoles légaux en soient l’inévitable prix à payer.