L’importance de la séparation de l’église et de l’état

Je reçois énormément de questions sur ask concernant la montée d’ISIS, et plus généralement sur la montée de l’islam dans plusieurs pays – et dans une certaine mesure en France. Vivant à l’étranger, je peux vous assurer que ce n’est pas un sujet de débat franco-français et qu’il est encore plus présent dans les médias

Moscovici livre 19k

[Brève] L’ironie de Pierre Moscovici ne connait aucune limite

Donc, Pierre Moscovici se serait servi dans les caisses de l’état afin de pouvoir écrire son livre « Combats. Pour que la France s’en sorte » à raison de 19k euros pendant 5 mois. Soit cet homme possède un certain sens de l’ironie, soit il est d’une indécence insoupçonnée. Au moins, on peut le remercier d’avoir documenté 95.000

2 réformes libérales de gauche

Le libéralisme est souvent perçu comme une doctrine dite « de droite », qui serait fondamentalement opposée aux idées de gauche. J’ai publié de nombreux articles pour tenter de montrer que non, ce n’est pas incompatible en soi, et que si la majorité des libéraux actuels s’identifient comme appartenant à la droite, ce n’est pas une caractéristique

Playlist de septembre

Salut à tous ! Parce que je suis un gros consommateur de podcasts et de vidéos Youtube, je tenais à vous faire partager ce que j’ai pu voir/écouter d’intéressant le mois dernier.   Last Week Tonight with John Oliver: Ferguson, MO and Police Militarization (HBO) John Oliver est, comme à son habitude, excellent. Il dépeint

L’utile confusion entre service public et redistribution

Jouons à un petit jeu : je mets quiconque au défi de me dire combien est-ce que coutent exactement les politiques de redistributions en France. Facile, allez-vous me répondre, il suffit d’additionner le RSA, la CMU, les allocations familiales et autres aides financières. Oui, mais ce n’est pas tout : il faut aussi (et surtout)

Le MEDEF veut du libéralisme ? Voici du libéralisme.

En ces temps de restrictions budgétaires, François Hollande n’a toujours pas documenté les 50 milliards d’économies promis à Bruxelles. Pour rappel, il s’agit de trouver 50 milliards sur 3 ans, soit 17 milliards par an, alors que la dépense publique s’élève à plus de 1200 milliards. Pour vous donner un ordre de grandeur, l’horrible austérité imposée