LOPPSI 3, le retour

Si vous aviez aimé la LOPPSI 2, vous allez adorer le nouveau projet de loi que le gouvernement socialiste a dans sa besace. Parce que la menace (fantôme) terroriste fait rage, surtout dans les esprits des hommes politiques, nous allons devoir une fois de plus troquer un peu plus de nos libertés pour pas plus de sécurité.

Il faudra m’excuser mais le parallèle avec LOPPSI est réellement frappant. Les députés socialistes avaient voté contre cette loi sous l’ère Sarkozy qui voulait instaurer toute une série de dispositions similaires à celles que l’Assemblée Nationale et le Sénat viennent de voter. Et là, enfin au pouvoir, que font-ils ? Ils s’empressent de faire voter exactement la même chose ! À tel point que Lionel Tardy, probablement un des seuls députés de l’hémicycle ayant ne serait-ce qu’une vague idée de ce qu’est Internet, n’a pas eu à chercher loin pour préparer son contre-argumentaire : il s’est contenté de fouiller les archives et de lire des extraits des discours de députés socialistes critiquant LOPPSI, les MÊMES qui aujourd’hui veulent tailler dans nos libertés individuelles à coups de machette.

Sur le fond, lorsque l’on parle de terrorisme, il est nécessaire (pour changer) de garder la tête froide et d’analyser les chiffres. Je sais bien, vous allez me dire que les chiffres c’est froid, c’est pas humain, ça existe objectivement en-dehors de toute présupposition idéologique. J’ai tout à fait conscience du fait que l’objectivité et l’esprit critique n’ont pas leur place dans ces débats. Heureusement, nous disposons de statistiques produites par Europol, qui donnent quelques éléments d’information très instructifs.

Commençons par l’introduction, puisque apparemment personne parmi nos chers députés n’a eu la force de faire la moindre recherche : « En 2013 sept personnes ont été tuées dans l’Union Européenne lors d’attaques terroristes. » Nous sommes donc en train de débattre d’une loi qui aura des répercutions sévères sur notre système judiciaire, tout ça parce que l’an dernier nous avons eu 63 attaques terroristes sur notre sol, sans qu’aucun civil, militaire ou policier n’ait été tué ? Si trois morts justifient un tel arsenal législatif, je n’ose pas imaginer ce à quoi ressemblera la prochaine loi de prévention routière…

Notons à l’occasion que le nombre d’attaques terroristes dans l’Union Européenne est en chute libre : nous sommes passés de 219 attaques en 2012 à 152 seulement en 2013, soit une baisse de 30%. J’imagine que la situation est devenue totalement hors de contrôle et que cette loi est absolument nécessaire si l’on ne veut pas voir nos chers enfants tomber dans les mains des vilains hackers terroristes pédophiles nazis !

Je tire personnellement deux enseignements de cette loi. Premièrement, le slogan « Le Changement c’est Maintenant » est le plus grand mensonge de l’histoire de tous les temps. Après 18 mois de gouvernance vaguement à gauche, Hollande a décidé de faire du Sarkozy frelaté. On a du simili-Sarkozy sur la politique économique, du Sarkozy sur l’immigration, et maintenant du Sarkozy sur la sécurité. C’est insultant pour la gauche, c’est insultant pour la droite, c’est insultant pour la démocratie. J’ai pourtant presque envie de le remercier tant il alimente mes critiques de la sphère politique.

Comme pour LOPPSI 2, comme pour le Patriot Act aux États-Unis, comme pour toutes les vaines pseudo-luttes contre le terrorisme, on prend un quelconque illuminé que l’on transforme médiatiquement en armée nazie à lui tout seul. Il ne s’agit pas ici de vous protéger. Il s’agit ici uniquement de vous faire peur, de vous faire perdre tout sens critique et de vous faire abandonner vos libertés pour agrandir leur quête de pouvoir égoïste. Il ne s’agit pas de sécurité, il s’agit de contrôle.

Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. – Lord Acton