Cette semaine, en Idiocratie #1

Jeremy Corbyn soutient l’homéopathie

La nouvelle ministre du Cabinet Fantôme a été nommée (bizarrerie anglaise où l’opposition constitue son propre gouvernement informel pour commenter les décisions et faire des contre-propositions au gouvernement en place) : Heidi Alexander, connue pour avoir défendu publiquement l’efficacité de l’homéopathie.

Si vous pensiez que la gauche a le monopole de la compréhension scientifique, vous pouvez passer votre chemin. C’est une décision extrêmement décevante de la part de Jeremy Corbyn, le nouveau leader du Labour Party, équivalent anglais du Parti Socialiste. L’inefficacité de l’homéopathie a été prouvée, mais Heidi Alexander considère que ce serait un « bon usage des deniers publics ». Les bienfaits de la santé publique, c’est de ne pas avoir à faire d’analyse couts/bénéfices, n’est-ce pas ?

Le Québec veut interdire de critiquer l’Islam

Le gouvernement québécois n’a vraisemblablement pas bien compris le concept de « liberté d’expression ». Suite aux attaques terroristes dont la région a été victime, une nouvelle proposition de loi a fait surface pour censurer « ceux qui critiquent la religion de l’Islam sur des sites internets ou sur Facebook », selon Jacques Frémont, président de la Commission des Droits de la Personne et de la Jeunesse.

Si cette proposition de loi venait à se concrétiser, le gouvernement québécois enverrait un terrible message aux islamistes : Le terrorisme est un moyen efficace pour faire plier les gouvernements.

Charlie Hebdo est de nouveau raciste

Si les québécois ont toujours du mal à cerner le concept de « liberté d’expression », qu’ils ne se sentent pas seuls. Charlie Hebdo est de nouveau sous les feux de la gauche antiraciste, qui une fois de plus montre son incapacité de comprendre le concept de « satire ».

Certes, la dernière couverture est d’un humour très noir, pour ne pas dire de mauvais gout. Je ne l’ai personnellement pas trouvée drôle. Mais de là vouloir censurer le magasine, il y a un monde. La Société des Avocats Noirs (Society of Black Lawers) compte pourtant porter plainte pour incitation à la haine devant la Cour Pénale Internationale. Pardonnez-moi du peu, mais j’ai du mal à percevoir l’incitation à la haine. Tout au plus une récupération politique maladroite.

Les puritains contre les « robots du sexe »

À votre avis, à quelle genre de réaction peut-on s’attendre à l’annonce de l’arrivée prochaine de « robots du sexe » ? Un outrage puritain unanime bien sur. Auteurs de gauche comme de droite essaient d’instiller une panique morale, prédisant l’arrivée de robots imitant des enfants, et la déchéance morale d’une société qui ne s’adonne au sexe qu’à travers des robots.

Rien de surprenant jusqu’ici, puisque ce ne sont que les arguments réchauffés des débats qu’il a pu y avoir sur le porno dans le passé. Le puritanisme de la gauche sur ces sujets me surprend, je dois dire. L’obsession des politiques pour contrôler ce qui se passe dans le pantalon des gens est d’habitude une chose de droite, mais cette campagne est lancée par des universitaires suédois et anglais, car les robots vont soit-disant renforcer les inégalités de pouvoir dans les relations sexuelles, en confortant la femme dans le rôle d’objet sexuel.

Donc nous avons en face de nous une invention qui potentiellement peut mettre un terme à la prostitution (voilà un dilemme moral de moins), est à l’étude pour servir d’outil thérapeutique pour certaines addictions. Sauf que non, ce n’est pas dans la ligne du sacro-saint sexe marital traditionnel voulu par la Bible. Donc on interdit.

Critiquer la NSA ? C’est raciste !

Est-ce que critiquer la surveillance de masse une manifestation du privilège blanc ? Apparemment oui, selon Naveed Jamali, ancien agent du FBI qui a écrit sur Salon.com (avec le plus grand sérieux du monde) que critiquer la surveillance générale du NSA est raciste.

Je ne sais même pas quoi répondre à cet article. Apparemment, il suffit de caller « privilège blanc » pour être publié sur Salon, même pour défendre un programme illégal qui a été utilisé pour arrêter et mettre en danger un nombre disproportionné de musulmans non-blancs. Encore une manifestation de la gauche antiraciste réactionnaire dont on se serait bien passés.