Les enjeux du Brexit, en 60 secondes

Petite remarque anecdotique sur le Brexit, c’est que personne ne l’a vu venir. Même les bookmakers et les marchés, qui d’habitude sont beaucoup plus précis que les sondages, se sont lourdement trompés.

Maintenant, y aura-t-il un effet domino ? Et si oui lequel ? De nombreux pays sont en désamour vis-à-vis de l’Europe, la France en premier lieu. Va-t-on voir dans les prochaines années la Pologne ou la République Tchèque demander leur indépendance ?

Ensuite, se pose la question de l’Écosse, et de façon marginale de l’Irlande du Nord. Les écossais ne sont pas sur le même échiquier politique que les anglais : ils sont beaucoup plus européens et plus à gauche. Si l’on a un éclatement du Royaume-Uni, on va se retrouver avec une Angleterre indépendante et dominée par les conservateurs face à une Écosse qui pourrait retourner dans l’Union Européenne, voir même joindre la Zone Euro.

Et enfin, intellectuellement, la construction européenne va être sévèrement touchée par le départ du Royaume-Uni. Avec l’Allemagne et la France, ces trois pays avaient chacun leur approche philosophique. Sans le contrepoids anglais, j’ai bien peur que l’Union Européenne ne devienne de plus en plus française, face à une Allemagne politiquement fragilisée.